L’actualité sociale

Bonjour à toutes et à tous ,

nous vous proposons un peu de lecture avec l’actualité sociale du 20/02/2018 , différents sujets seront traités tels que :

-Syndicats
  • La représentativité doit être contestée lors de l’exercice d’une prérogative syndicale
Un arrêt rendu le 24 janvier 2018 par la Cour de cassation rappelle que la représentativité d’une organisation syndicale ne peut être contestée que lors de l’exercice des prérogatives subordonnées à la qualité de syndicat représentatif. L’action ne saurait intervenir à des fins purement déclaratoires.


-Projets
  • Les députés ont adopté en première lecture le projet de loi relatif à la protection des données personnelles. 
donnee personnelle
-Rémunération
  • Bruno Le Maire précise les pistes du gouvernement sur l’intéressement  
Le gouvernement simplifiera les formules d’intéressement et de participation pour les petites entreprises, et est prêt à abaisser le taux du forfait social appliqué sur ces dispositifs, a indiqué le 14 février le ministre de l’Économie et des Finances, Bruno Le Maire. Lors de la séance de questions au gouvernement à l’Assemblée nationale, le ministre a expliqué vouloir restaurer, avec le projet de loi sur la croissance des entreprises qu’il doit présenter en avril, « l’esprit gaulliste », qui avait présidé à l’introduction de ces dispositifs qui associent les salariés aux bénéfices de l’entreprise. « Cela suppose de répondre aux difficultés auxquelles se heurtent l’intéressement et la participation en France », a-t-il ajouté, soulignant que seuls 20 % des salariés des entreprises de moins de 50 salariés avaient accès à un dispositif d’intéressement ou de participation. Source AFP

-Entreprises
  1. Renault : CGT et SUD dénoncent une baisse des primes d’intéressement des salariés
  2. SNCF : Élisabeth Borne estime que le « statu quo casse le service public »… 
  3. …Gérald Darmanin n’est « pas opposé » à la suppression du statut de cheminot 
  4. Les revendications salariales « pas en accord » avec la situation d’Air France, selon le PDG du groupe  

Les revendications salariales des personnels d’Air France, qui ont déposé un préavis de grève pour le 22 février (v. l’actualité nº 17509 du 13 février 2018), ne correspondent pas « à la situation réelle de l’entreprise par rapport à son environnement », a estimé le 16 février le PDG d’Air France-KLM, Jean-Marc Janaillac. « L’accord d’intéressement que nous avons signé l’année dernière permet de distribuer presque 20 % du résultat opérationnel de l’année dernière », a déclaré le PDG, interrogé au cours d’une conférence de presse pour la présentation des résultats financiers annuels du groupe. Cela « constitue une augmentation d’un peu plus de 2 % des salaires », a-t-il ajouté, estimant qu’il s’agit « d’une juste répartition des résultats entre l’effort d’investissement et l’augmentation des salaires ». Le directeur général d’Air France Franck Terner a précisé qu’une rencontre était prévue lundi 19 février entre la direction et l’ensemble des syndicats. Source AFP


-Secteur
  • L’aviation civile a besoin de plus de 600000 pilotes d’ici 2036 ✈

La croissance du transport aérien va forcer le recrutement de plus de 600 000 pilotes de ligne dans le monde d’ici 2036, un défi vu le vieillissement de la population, a noté le 13 février l’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI). Le nombre de vols commerciaux et de passagers devrait, comme dans le passé, continuer à doubler d’ici 2030, mais la main-d’œuvre disponible pour ce secteur « se contracte », a fait valoir la secrétaire générale de l’OACI Fang Liu. Source AFP

pilotes
-Europe
  • Allemagne : le bras de fer sur les salaires gagne l’énergie 

La bataille allemande pour les salaires gagne le secteur de l’énergie, où les syndicats ont appelé le 16 février à une « grève d’avertissement » chez l’énergéticien EON, dix jours après l’accord inédit décroché dans la métallurgie par IG Metall. Quelque 10 000 salariés de EON en Allemagne sont ainsi appelés à cesser le travail à partir du 19 février dans toutes les régions, a annoncé dans un communiqué le syndicat de la chimie IG BCE. Il s’agit « d’augmenter la pression » sur les entreprises de la branche énergie, qui ont offert fin janvier « une hausse des salaires de 2,1 % sur 18 mois », quand IG BCE et le syndicat des services Verdi réclament 5,5 % d’augmentation. Source AFP

Lien vers l’actualité sociale du 20/02/2018

Bonne lecture à toutes et à tous , à très bientôt !

Bonne journée

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s